Laboratoire Inolab | Pourquoi faire le choix de la vitamine B12 BIO VEGAN pour lutter contre les carences

Pourquoi faire le choix de la vitamine B12 BIO VEGAN pour lutter contre les carences

vitamine B12 biologique naturelle cause carence symptôme

La vitamine B12 est une vitamine que le corps ne peut pas produire de lui-même. Il s’agit d’un apport externe principalement issu de l’alimentation animale. Les personnes suivant un régime végane sont ainsi particulièrement touchées par cette carence (60 à 90% des personnes véganes). Cependant, ils ne sont pas les seuls à souffrir d’un manque de vitamine B12 puisqu’on estime que 39% de la population souffre d’une carence en vitamine B12.  Quelles sont les causes de ces carences ? Les symptômes ? Et surtout, quelles formes de vitamine B12 choisir pour une supplémentation nutritionnelle optimale ?

 

 

VITAMINE B12 : CARENCES, CAUSES, SYMPTÔMES ET

FORMES NATURELLES (VS FORME SYNTHÉTIQUE)

LE PROCESSUS COMPLEXE D’ABSORPTION DE LA B12

 

IMPORTANT :  La vitamine B12 qui parvient dans notre estomac est le plus souvent liée à des protéines. Celles-ci sont séparées par l’action d’enzymes digestives à l’intérieur de l’estomac. La B12 seule se lie ensuite avec le facteur intrinsèque (nom d’une glycoprotéine c’est à dire une protéine de transport fabriqué par les parois de l’estomac pour capter la B12). Ce dernier transporte la vitamine B12 vers des récepteurs spécifiques dans les muqueuses intestinales par lesquelles la vitamine B12 est absorbée par l’organisme.

La quantité de vitamine B12 absorbée grâce au facteur intrinsèque ou protéine de transport est limitée et permet d’absorber dans l’organisme environ 1,5 µg (ou mcg) de vitamine B12 par repas ou par dose.  Il faut 3 µg minimums de B12 par jour pour éviter une carence. Pour palier le fait que la vitamine B12 à une assimilation maximum de 1,5µg par prise/repas, une petite partie de celle-ci peut également être absorbée sans facteur intrinsèque par diffusion passive. C’est grâce à la diffusion passive que notre organisme peut absorber  un peu plus de vitamine B12.

Carence en vitamine B12 : Les causes

La vitamine B12 n’est pas une vitamine produite par le corps. Elle est apportée principalement par l’alimentation, et particulier l’alimentation d’origine animale.

Les causes d’une carence en vitamine B12 sont généralement réparties sur trois axes :

  • Une alimentation pauvre ou déséquilibrée : Avec l’alimentation moderne qui s’appauvrit au fil des années, les régimes alimentaires éthiques/spécialisés (végétariens, végane, allergies…) ou encore les maladies liées aux troubles alimentaires (anorexie, boulimie…), de plus en plus d’individus présentent ou présenteront, en toute logique, des carences en vitamines B12. Dans ces contextes-là, il est recommandé de se supplémenter en vitamine 12 naturelle et bio, notamment pour les régimes sans source d’alimentation animale (vegan).

 

  • Une situation provoquant un besoin en B12 supplémentaire (stress, grossesse…) : c’est le cas par exemple en cas de stress, lorsque le corps et/ou l’esprit sont stimulés de façon intense (travail physique, choc sonore, sport, choc émotionnel, angoisse, crises, maladie virus, faiblesse immunitaire…). Les besoins accrus s’expliquent par deux facteurs distincts. Premièrement, en période de stress les capacités d’absorption de la vitamine B12 sont fortement amoindries, car les organes digestifs ne fonctionnent pas de manière optimale. Deuxièmement, la vitamine B12 est « réquisitionnée » pour contribuer à la fabrication d’hormones telle que la noradrénaline, la sérotonine, etc. Les situations de stress font sécréter de grandes quantités de noradrénaline et de ce fait peuvent être responsables de l’épuisement accru des réserves de vitamine B12.

 

  • Des troubles de l’assimilation : Lorsque la vitamine B12 est mal absorbée par le corps, il y a de forts risques de carence, car l’organisme ne peut bénéficier de la B12 d’une autre manière. Les troubles de l’assimilation peuvent apparaître de multiples manières : inflammation du système digestif, intoxications, interaction médicamenteuse négative ou encore. anomalie de la glycoprotéine (facteur intrinsèque)

Carence en vitamine B12 : Les symptômes

Une carence en vitamine B12 est généralement invisible, car les symptômes sont divers et non spécifiques : fatigue, humeur, problèmes digestifs… En effet, en intervenant sur de nombreuses fonctionnalités du corps, le manque de vitamine B12 est difficile à diagnostiquer. Les premiers effets d’une carence en vitamine B12 sont les suivants :

  • Troubles nerveux : douleurs, fourmillements, problèmes de coordination, trouble de la mémoire;
  • Anémie : perte de force, faiblesse immunitaire, fatigue chronique, trouble de la concentration, pâleur, lèvres gercées;
  • Problèmes de synthèse des neurotransmetteurs et des hormones : troubles psychologiques (irritabilité, saute d’humeur, nervosité, perte de libido…), dépression, psychose;
  • Problèmes digestifs : Constipation, diarrhée, inflammations buccales (aphtes) et/ou gastro-intestinales.

 

Tous ces domaines primordiaux sont troublés. Par exemple, des problèmes de formation de globules sanguins peuvent mener à un sentiment d’épuisement chronique. La synthèse troublée des hormones et neurotransmetteurs peut mener à un grand nombre de problèmes psychiques et à la dégradation du système nerveux. Les carences sévères en vitamine B12 peuvent provoquer une détérioration de l’intestin, des vertiges, une certaine frilosité, des problèmes de vision, impuissance, fourmillement, confusion mentale, dépression, apathie, insomnie, etc.

Quelle vitamine B12 choisir ?

Il existe 4 principales formes de vitamine B12 (cobalamine) : Cyanocobalamine, Hydroxocobalamine, Méthylcobalamine et Adénosylcobalamine. Seules les trois dernières sont des formes naturelles et réellement actives.

  • Adénosylcobalamine (naturelle) : naturelle, principalement présente dans la viande, Adénosylcobalamine est directement active dans le corps. Elle agit dans le foie et sur le système cellulaire et plus précisément dans les mitochondries (centrales énergétiques cellulaires). Elle contribue à renouveler l’énergie cellulaire, améliore l’activité cérébrale, l’hydratation, la croissance et la formation/récupération musculaire.

 

  • Méthylcobalamine (naturelle) : naturelle, on retrouve la Méthylcobalamine généralement dans les produits laitiers. Elle aussi est directement active dans le corps et agit sur la moelle épinière ainsi qu’au niveau cellulaire, mais plus particulièrement sur le plasmacellulaire. Elle participe ainsi à la régénération et à la protection des cellules nerveuses et du cerveau, à la bonne formation des globules rouges et la protection des neurotransmetteurs.

 

  • Hydroxocobalamine (naturelle) : naturelle, présente dans la viande, l’Hydroxocobalamine n’est pas une forme co-enzymatique de vitamine B12, mais notre organisme, par l’action du métabolisme, peut convertir cet élément en vitamine B12 bioactive. Une fois bioactive, elle est parfaitement bien assimilée par le corps.

 

  • Cyanocobalamine (synthétique) : synthétique, on la retrouve dans un grand nombre de compléments alimentaires, car son coût de fabrication chimique est faible. Il existe dans le corps et dans certains aliments uniquement en quantité quasi négligeable et de plus, n’est pas directement bioactif (elle nécessite 4 processus différents dans le corps pour la rendre bioactive). Par ailleurs, depuis quelques années, elle est soupçonnée d’être potentiellement toxique. Enfin, la cyanocobalamine n’est pas efficace en absorption ponctuelle, car elle n’a pas le temps d’atteindre les cellules avant d’être éliminée dans les urines.

 

Attention

aux pseudo vitamine B12 !

Les analogues de la vitamine B12 sont des molécules très similaires à la B12 mais inactives dans le corps. Pire encore, elle empêche l’assimilation de la véritable vitamine B12. Cependant, certains de ces aliments sont encore marquetés comme des sources de vitamine B12 végétale pour des raisons commerciales évidentes. Il s’agit principalement :

  • Spiruline (algue bleue verte utilisée depuis des millénaires dans la cuisine sud-américaine)
  • Nori (algue rouge utilisé dans la cuisine par exemple coréenne)
  • Miso (aliment japonais traditionnel)
  • Wakame (algue comestible populaire en cuisine japonaise et cuisine coréenne)

 

L’excès de ces aliments pourraient même contribuer à provoquer une carence en vitamine B12 ! Comment ? Ces pseudos vitamine B12 trompent notre organisme qui les confond avec les formes biodisponibles de B12. Elles font ainsi concurrence à la vitamine B12 active car elles se lient aussi avec les molécules de transport qui servent à l’assimilation de la B12, bloquant de ce fait l’assimilation des formes actives. Les molécules de transports étant limitées, le corps assimile moins de vitamine b12. On peut donc affirmer que ces pseudos vitamines B12 sont nuisibles à l’organisme. Pour être plus précis dans leurs analyses, les scientifiques en charge des études sur ces molécules trompeuses ont découvert que les algues (comme la chlorella) contenaient effectivement de la vitamine B12 mais une fois les algues séchées, ces vitamines B12 se transforment en analogues, en molécules trompeuses. Attention donc aux supplémentations de vitamine B12 associées ou prises par compléments alimentaires contenant des algues comme la spiruline ou la chlorella. Le résultat est contre productif !

En toute logique, le choix de la vitamine B12 se fait sur l’une des trois souches naturelles de vitamine B12. Plus efficaces, elles n’offrent aucun inconvénient. Le Laboratoire Inolab a naturellement fait le choix d’offrir dans son complément alimentaire B12FORM, les trois souches naturelles de vitamine B12. En plus d’être naturelle et vegan, notre formulation offre les trois formes assimilables, bio-actives et complémentaires de vitamines B12 bio. Et contrairement aux algues telles que la spiruline ou la chrorella, elle ne contient pas les analogues de vitamine B12 qui limitent potentiellement son assimilation.

Découvrez B12FORM, la première vitamine B12 biologique, vegan et naturelle issue du shiitake. Indispensable au corps, elle booste l’immunité, renforce les fonctions cognitives et aide à réduire la fatigue. Nous vous conseillons 1 à 3 gélules par jour réparties dans la journée. 1 gélule par jour pour la population générale, 2 gélules pour les personnes ayant un mode de vie vegan ou végétarien et 3 gélules à partir de 50 ans. Pourquoi répartir les prises dans la journée ? Le corps assimile une quantité limité de B12 par prise. Il faut donc répartir les prises dans la journée pour qu’il puisse assimiler la quantité nécessaire à son rythme.