-10% sur votre 1ère commande avec le code : 1ERECOMMANDE

Las 2 mejores plantas para el estrés crónico

QUE RETENIR ?

  • Les vitamines B sont interdépendantes, c’est pourquoi il est important de les prendre ensemble pour un apport équilibré et complémentaire
  • Brevet Panmol apporte 100% des AJR de toutes les vitamines B 
  • Les vitamines B apportent de nombreux bienfaits dont : maintien de cheveux, peau et ongles normaux, bon fonctionnement du système nerveux et du système immunitaire, formation normale de globules rouges, réduction de la fatigue
  •  Le zinc est nécessaire au bon fonctionnement de l’organisme, les carences sont cependant fréquentes
  • Le zinc dispose de nombreux bienfaits et il est particulièrement recommandé pour les problèmes de peaux.
  • Le zinc bisglycinate est le zinc le plus assimilable qu’il soit.

Le stress est un grand mot dans lequel on agrège plusieurs concepts sans réellement en saisir les tenants et les aboutissants. Afin de mieux comprendre les situations d’épuisement liées à une surcharge mentale et/ou physique, il est important de faire la distinction entre les différents types de stress pour comprendre tout l’intérêt des plantes adaptogènes.   

Mieux comprendre le stress

Le stress est polymorphe et multifactoriel. Il est le fruit d’un événement ou d’un contexte. Dans les situations de danger immédiat, le stress est une réaction parfaitement naturelle intimement liée à l’instinct de survie, on l’appelle : le stress aigu. Une cascade de réactions chimiques au sein de l’organisme permet au corps de s’adapter et d’augmenter ses chances de survie, illustrée par le concept de lutte ou fuite. Nous vivons désormais dans une société policée. Notre vie n’est plus directement menacée par l’attaque d’animaux sauvages ou d’autres êtres humains. La nouvelle menace qui nous guette se nomme :  le stress chronique.

Les 3 phases du stress

Le stress peut se décomposer en trois phases. Contrairement au stress aigu (phase d’alerte), le stress chronique dure dans le temps (des semaines, des mois, voir des années) et soumet l’organisme à un état d’alerte permanent auquel il doit faire face. Cet état entraîne de profondes perturbations physiologiques. L’impératif d’adaptation qui en découle nécessite une énergie considérable (phase de résistance ou Burn-In), épuisant l’organisme jusqu’au point de rupture (phase d’épuisement puis Burn-out).

Comment le stress s'installe ?

Ce stress chronique peut s’installer dans de nombreux contextes : scolarité, travail ou au sein même de la cellule familiale. Les personnes touchées ne se rendent pas compte immédiatement de la situation malgré certains signaux : la fatigue, la fatigabilité, une qualité de sommeil qui se détériore, un brouillard mental ou encore des difficultés croissantes de concentration et de mémorisation. Le premier réflexe couramment utilisé pour faire face à cette baisse de régime est la prise d’excitants : café, thé noir, tabac, boisson énergisante, aliments sucrés (chocolat, confiseries, gâteaux, etc.). Une autre méthode plus radicale peut être la prise de médicaments : somnifères, anxiolytiques, etc. En résulte dans la majorité des cas un sur-épuisement, une prise de poids, et à terme un aller-simple pour le burn-out.

Quels réflexes adopter en cas de stress chronique

La première chose à faire en cas de stress chronique est de lever le pied, et ce, dès les premiers signes. Un peu de vacances pour prendre du recul est indispensable pour faire le point et éviter le crash. Si votre vie actuelle ne vous permet pas de vous accorder une véritable pause dans l’immédiat, prenez le temps de réfléchir à une stratégie qui vous permet de sortir un peu la tête de l’eau et de respirer.

Les excitants couramment utilisés (cités précédemment), ont la particularité de donner une sensation artificielle d’énergie, qui rajoute à l’épuisement. Pour illustrer ce propos, imaginez une monture fatiguée à laquelle on assène de vigoureux coups de cravache.

En dehors de ces excitants qui « poussent la monture à avancer quoi qu’il en coûte », il existe dans la nature des plantes particulières qui n’agissent pas comme des excitants, mais dont l’action est centrée sur la capacité de l’organisme à s’adapter au stress. Ces plantes particulières sont les plantes adaptogènes.

estrés

À la rencontre des plantes adaptogènes

Les plantes adaptogènes sont des plantes permettant à l’organisme d’améliorer sa capacité d’adaptation à tous les types de stress. Elles peuvent augmenter ou diminuer la température corporelle, la tension artérielle, stimuler ou calmer le système nerveux, hormonal et immunitaire.

Par ces propriétés, les plantes adaptogènes se distinguent des plantes stimulantes (café, thé noir), des plantes immunostimulantes (thym, échinacée) et des plantes calmant le système nerveux (valériane, passiflore).

C’est à la fin des années 1960 que Breckhman et Dardymov, des chercheurs et médecins Russes, ont défini trois critères majeurs des plantes adaptogènes :

  • Augmenter la résistance de l’organisme face à un spectre très large de facteurs d’agression, qu’ils soient physiques, chimiques ou biologiques.
  • Modérer ou prévenir les déséquilibres résultant du stress ou secondaires à une pathologie.
  • Présenter une totale innocuité et ne pas créer de perturbations dans le fonctionnement de l’organisme

Ashwagandha, Withania somnifera

L’Ashwagandha est une plante traditionnelle ayurvédique surnommée le “ginseng indien». En médecine ayurvédique, elle fait partie de la classe des plantes “Rasayana » dont les phytonutriments sont réputés pour ralentir le processus de vieillissement, accroitre l’énergie mentale, physique et, par conséquent, favoriser la longévité. Ce sont surtout ses racines qui sont utilisées depuis des millénaires (environ 3 000 ans) pour leurs nombreuses vertus.

Sa composition :  stéroïdes naturels (withanolides), Acides aminés  (dont le tryptophane) Alcaloïdes, Antioxydants (tanins, flavonoïdes).

Ses principaux bienfaits

Réduction du stress et de l’anxiété, antidépresseur naturel

Grâce à sa forte teneur en withanolides, stéroïdes naturels, l’Ashwagandha augmente la résistance au stress, calme l’organisme et lui permet de récupérer naturellement sa vitalité.

Dans une situation de stress, le corps sécrète une hormone : le cortisol. Plus le stress dure, plus sa sécrétion augmente jusqu’au burn-out où elle chute. Son augmentation progressive à travers les différentes phases du stress entraîne un certain nombre de modifications au sein de l’organisme qui conduisent à une quasi-impossibilité de perdre du poids ou encore à une baisse d’efficacité du système immunitaire.

L’Ashwagandha permet ce retour à l’équilibre en favorisant la régulation du cortisol et protège le système nerveux. Ainsi, on la recommande en cas de troubles du sommeil, car elle facilite un sommeil réparateur.

Enfin, l’Ashwagandha pourrait aider à lutter contre la dépression et serait un anxiolytique naturel efficace. Un de ses composés, le tryptophane, est un neurotransmetteur de la sérotonine, appelé aussi l’hormone du bien-être.

Améliore les capacités cognitives

La réduction du stress et de l’anxiété a pour conséquence d’améliorer l’attention et la mémoire.
Les tanins et les flavonoïdes qu’elle contient ont un effet antioxydant qui protège les cellules nerveuses et le cerveau des dommages des radicaux libres. Une étude menée par la Croix-Rouge indienne et le NSHM Knowledge Campus de Calcutta, démontre qu’une prise quotidienne de 300 mg d’extrait de racine d’Ashwagandha améliore significativement la mémoire, l’efficacité et l’attention.

Équilibre la glycémie, baisse le cholestérol

Le cortisol secrété active dans le foie des enzymes permettant de produire du glucose qui, libéré dans le sang, augmente la glycémie. L’action anti-stress de l’Ashwagandha réduit le taux de cortisol, ce qui va rééquilibrer la glycémie. Le taux de sucre étant lié au taux de triglycérides, l’Ashwagandha va également permettre de faire baisser le taux de triglycérides de l’organisme. Une étude a démontré que les personnes ayant reçu une supplémentation en Ashwagandha ont diminué leur taux de « mauvais cholestérol » et de triglycérides.

La Rhodolia, Rhodiola Rosea

La Rhodolia est une plante à fleurs verdâtres originaire des hautes montagnes de Sibérie. Elle fut utilisée par les Vikings puis par les Russes à partir des années 1960 pour améliorer les performances de leurs sportifs et de leurs cosmonautes.

Sa composition : dérivés du phenyléthanol (salidroside rhodioloside, p-tyrosol), Phenylpropanoïdes (rosavine, rosine, rosarine), Flavonoïdes (rodioline, rodionine, rodiosine, acétylerhodalgine, tricine), Monoterpènes (rosiridol, rosaridine), Tanins, Triterpènes(stérols), Acide phénolique.

Elle contient des molécules propres telles que : rosavine, rosine, rosarine salidroside, tyrosol, rodioline.

Ses principaux bienfaits

La Rhodiola améliore les capacités mentales, la mémoire, l’attention et l’apprentissage.

Les composants naturels de la racine activeraient la production de quatre molécules :

  • la norépinéphrine
  • la sérotonine
  • la dopamine
  • l’acétylcholine

Elles agissent sur le cortex cérébral et augmentent l’attention, la mémoire et les compétences intellectuelles.

Elle évite en premier lieu la dégradation de la sérotonine, de la dopamine et de la noradrénaline.

Selon une étude soviétique, elle augmenterait le taux de sérotonine de 30 % et diminuerait de 60 % l’activité de la COMT* qui dégrade la dopamine et la sérotonine.

*catéchol-O-méthyltransférase, l’une des enzymes qui dégrade les catécholamines et les catéchoestrogènes.
Lutte contre la fatigue, le stress et la dépression

Rhodiola rosea module la poussée de cortisol lors d’un stress.

Une étude clinique utilisant un extrait normalisé de rhodiole a été menée entre 2000 et 2003 sur des médecins surmenés, des étudiants en période d’examens et des jeunes hommes volontaires placés en situation de stress et de fatigue. Comparativement aux groupes témoins, les participants ont généralement vu leur état s’améliorer significativement.

Améliore les performances physiques

Elle améliore l’endurance à l’effort et accélère la récupération musculaire. Elle protège contre les conséquences d’un exercice intense et/ou prolongé et normalise le rythme cardiaque après un effort physique intense.

Comment bien choisir votre complément alimentaire anti-stress

L’Ashwaganda et la Rhodiola sont deux plantes majeures en cas de stress chronique, pour soutenir la capacité d’adaptation de l’organisme dès la phase de résistance.

Elles sont adaptées pour les étudiants en préparation d’examen, pour les sportifs, et toute personne rencontrant une surcharge mentale et/ou physique dans le cadre de sa vie quotidienne.

Elles sont sûres, naturelles et sans accoutumance.

Vous pouvez parfaitement les associer avec une supplémentation en Magnésium, minéral essentiel indispensable à l’organisme et d’une importance majeure en cas de stress. Pour en savoir plus sur le Magnésium, consultez notre article sur le sujet.

Vous pouvez vous procurer des plantes adaptogènes brevetées et de qualité Biologique chez le Laboratoire Inolab avec le produit Sérénityform, un complément alimentaire 100 % naturel et bien dosé grâce au choix qu’ils ont fait d’utiliser des extraits de plantes titrés.

Au même Laboratoire, vous pouvez trouver du Magnésium assimilable avec Magform.

Ce Laboratoire met l’accent sur la naturalité et la qualité de ses produits qui sont : sans gluten, sans FODMAP, sans lactose, sans sucre, sans sel, sans additifs controversés et inutiles, et pour la majorité vegan.

En matière de complément alimentaire, ne négligez pas la qualité. Un prix bas est bien souvent synonyme de :

  • Présence de matières de qualités moindre (donc moins chères, mais surtout moins efficace)
  • Présence d’additifs controversés comme le dioxyde de titane, de silicium ou encore le stéarate de magnésium, très présents dans les formes gélules.
  • Non-bio

Prenez également garde aux compléments alimentaires à l’apparence amusante comme les gummies, très à la mode, mais qui restent des bonbons avec des ajouts de sucres et d’autres additifs peu reluisants.

Vous avez maintenant toutes les clés en mains pour faire le bon choix et retrouver calme, énergie et sérénité.

Sources :

D. A. Bonilla & al., (2021, FEB 11), Effects of Ashwagandha (Withania somnifera) on Physical Performance: Systematic Review and Bayesian Meta-Analysis, https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8006238/

M.A. Pratte & al., (2014, Dec. 1), An Alternative Treatment for Anxiety: A Systematic Review of Human Trial Results Reported for the Ayurvedic Herb Ashwagandha (Withania somnifera), https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4270108/

V. Darbynian & al., (2000, Oct. 7), Rhodiola rosea in stress induced fatigue–a double blind cross-over study of a standardized extract SHR-5 with a repeated low-dose regimen on the mental performance of healthy physicians during night duty, https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/11081987/ Rhodiola rosea in stress induced fatigue–a double blind cross-over study of a standardized extract SHR-5 with a repeated low-dose regimen on the mental performance of healthy physicians during night duty

A.A. Spasov & al., (2000, Apr. 7), A double-blind, placebo-controlled pilot study of the stimulating and adaptogenic effect of Rhodiola rosea SHR-5 extract on the fatigue of students caused by stress during an examination period with a repeated low-dose regimen, https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/10839209/ A double-blind, placebo-controlled pilot study of the stimulating and adaptogenic effect of Rhodiola rosea SHR-5 extract on the fatigue of students caused by stress during an examination period with a repeated low-dose regimen.